Club clients et patients

 

 Présidente: Géraldine TALBOT, psychiatre addictologue, directrice et médecin au CSAPA

Rapporteur: Olivier BROSSEAU, thérapeute, formateur et intervenant en entreprise

 

Pourquoi un Club Patient/Usagers ? 

Depuis une dizaine d'années, nous assistons à un changement de paradigme dans l'affirmation et la promotion du droit des patients des patients/usagers de service de santé dans l'exercice de l'ensemble de leurs droits.

Cette évolution réaffirme la place prépondérante des usagers, entend promouvoir l'autonomie, la protection des personnes et l'exercice de leur citoyenneté . 

Dans une vision biopsychosociale de la santé, le Club Patient/Usager du syndicat SYPRES a pour ambition de faire des propositions d'actions pour aider les services de santé à mettre le patient au centre des dispositifs de soin.

 

Lors de la conférence organisée le 19 avril 2022, Géraldine TALBOT et Olivier BROSSEAU vous propose de participer au débat intitulé

 " Pourquoi et comment rejoindre le patient ou l'art du non vouloir"

Invités : 

Pr Olivier Cottencin, Professeur de Psychiatrie et d’Addictologie de l’Université de Lille - CHRU de Lille. Auteur de Thérapies brèves : principes et outils pratiques.

Mme Mathilde Riffort, Psychologue clinicienne au SPIP de Seine-Saint-Denis.

Modération par Dr Géraldine Talbot et Mr Olivier Brosseau.

Pourquoi ce thème ? 

Dans le champ de l’accompagnement systémique, nombre de personnes viennent à notre rencontre sous la contrainte qu'elle soit explicite ou implicite : parents d’un enfant scolarisé, enfant amené à une consultation, personnes sous-main de justice, patient désigné par le système familial.

Ainsi, au-delà du fait que le systémicien est confronté au paradoxe de « soigner » des sujets qui ne le demandent pas, il se trouve dans une double contrainte car il est considéré par les uns comme garant de l'ordre social selon le poste qu’il occupe et par les autres comme aidant d'un sujet en souffrance.

Le modèle trans-théorique du changement nous a instruit sur la complexité à changer en nous montrant que le changement n'était ni fixe dans le temps, ni constant pour un individu donné.

Il ne s’agit plus d'opposer guérir et forcer à changer car la contrainte dans l’espace d’accompagnement peut finalement être une chance et permettre le changement dans le parcours parfois chaotique de la personne en difficulté.

Encore faut-il avoir les outils de communication adéquats pour permettre à chacun de comprendre que l'implication dans le processus seul permettra un changement.

L’approche systémique peut aider l’intervenant dans les premiers pas de la rencontre avec celui ou celle qui lui est adressé en repérenat ces éléments de contrainte, les moyens de travailler, d'éviter de fabriquer des résistances et d'en faire un élément puissant de motivation au changement.

  Les inscriptions sont disponibles ici

DEVENIR MEMBRE